Sa passion pour le végétal lui vient de l’enfance et de son amour pour le jardin. Les repas en famille et le cadre dans lequel il grandit, lui font prendre conscience de l’importance de la nature et l’envie de la faire connaître aux autres.

Passion nature

A Saint-Bonnet-Le-Froid, où Régis Marcon officie depuis qu’il a repris l’établissement familial, l’environnement est propice à la culture du champignon. Ce légume est devenu l’une de ses grandes passions; une passion transmise de père en fils.

Fort de son histoire et de son parcours de cuisinier, Régis Marcon porte un nouveau regard sur l’environnement, lui ouvrant la voie vers une cuisine qui lui ressemble. 

Le métier de cuisinier offre surtout l’opportunité de faire des rencontres, de côtoyer les producteurs, d’être au plus près de ce qu’ils font. Aller à leur rencontre, c’est respecter leur travail et apprendre d’eux.

Couleur végétale

Pour le Chef, la cuisine végétale apporte de la couleur et propose une palette permettant de créer des nuances infinies.

Le végétal apporte également de la variété, en pleine relation avec les saisons. Le végétal invite à la patience et permet de remercier la nature pour ce qu’elle nous propose.

Transmettre et partager

Régis Marcon admet cependant que la cuisine traditionnelle manque de références sur le végétal. En cuisine, les Chefs sont souvent démunis et manquent de connaissances. Or il y a une page merveilleuse à ouvrir, pour développer ce style de cuisine et donner envie à la jeune génération de se l’approprier.

Régis Marcon encourage d’ailleurs les Chefs à partager leurs expériences et leurs recettes pour enrichir leur “boîte à outils” et créer de nouvelles choses ensemble. Il les encourage également à accompagner les jeunes dans leur apprentissage, et à s’entourer de professionnels de la nutrition.

Crédit Photo : Les Maisons Marcon

La connaissance au service de la cuisine

Si pour Régis Marcon la transmission est essentielle, la connaissance l’est tout autant.

La cuisine, c’est avant tout s’intéresser au produit, à son histoire, à ce qu’il contient, à ce qu’il nous apporte. En cela, les connaissances en nutrition sont indispensables et une voie nécessaire pour mieux comprendre le métier de cuisinier.

Aider les plus jeunes à découvrir la nature leur offre ainsi l’opportunité de mieux la respecter. 

Pour les plus grands, comprendre l’histoire de la cuisine permet de savoir d’où l’on vient et où l’on va. Il s’agit finalement de s’intéresser à tout pour ne pas passer à côté des belles choses.

Crédit Photo : Les Maisons Marcon

Mettre des mots

Indispensable dans ce métier, la communication permet de mettre des mots sur cette passion de la cuisine. Les livres sont, pour Régis Marcon, un outil formidable de transmission. “Champignons”, “Herbes”, “Céréales & Légumineuses”, “Légumes”…, ces ouvrages ont permis au Chef de collecter ses connaissances pour les partager au plus grand nombre. 

Pour Régis Marcon, il est aujourd’hui plus que jamais, important de s’intéresser à ce que l’on fait, d’être curieux, d’aller à la rencontre des gens et de s’ouvrir au potentiel de la nature.

Parce que si on veut bien l’écouter, on l’entendra nous parler et nous transmettre elle aussi ses messages. Pour le Chef, une chose est sûre : “La cuisine est belle et bonne quand elle vous rapproche de la nature”.

Retrouvez un extrait de notre rencontre avec le Chef Régis Marcon

 

 

 

 

Partager cet article :